Compte-rendu Clermont (4-5 février)

  • Titre

    Compte-rendu Clermont (4-5 février)
  • Instance démocratique

    Secrétariat - Coordination
  • Corps

    Sommaire
    Voici le compte-rendu des différentes activités ayant eu lieu durant la premier rassemblement
    national des indignés tenu à Clermont-Ferrand les 4 et 5 février. Celui-ci a été rédigé de manière
    collective via titanpad.
    Voici le sommaire de ce compte-rendu présentant les différents éléments dans l'ordre de
    présentation. Liste des compte-rendu de groupe de travail incluant les notes des rapporteurs ou animateurs :
    GDT : « Marches Paris 2012 »
    GDT : « Processus constituant et appel de Paris »
    GDT : « fonctionnement du mouvement »
    GDT : « Convergence des luttes »
    GDT : « Le logement et son coût »
    GDT : « Rassembler les indignés »

    Liste des compte-rendu de groupe de travail incluant des contributions personnelles uniquement :
    GDT : « coordination internationale »
    GDT : « l'homme élément principal dans toute entreprise »
    GDT : « Revenu d'existence inconditionnel/économie, monnaie alternative »

    Enfin un compte-rendu du déroulé des 2 jours ainsi que de l'assemblée générale est disponible, avec pour finir les liens des différentes ressources vidéo audio ou photo du week-end.

     

    GDT « Marches Paris 2012 »
    Y ont participés : Guillaume (Bayonne), Thibault (Marseille), Fabien (Toulouse), Sophie (Paris),
    Adrien (Bordeaux), Wani (Paris), Michel (Rouen), des copains d’Annonay, Marija (Saint Etienne),
    Philippe (Saint Etienne), Montpellier, dont, désolé, je n’ai pas pris le nom, mea culpa.

    Propositions issues du groupe de travail initial :
    · Chaque marche définie son projet en terme de messages et d’organisation. Elles doivent prendre contact entre elles afin de converger le même jour à la même ville étape
    · Arrivée Paris le 20 avril 2012
    · Proposition d’organisation issue de l’expérience des marches d’Espagne à Madrid :
    o Etapes de 20 km maximum, 4 heures maximum, afin d’avoir le temps de préparer
    l’Assemblé populaire ou tout autre événement.
    o Etape d’un we dans les grandes villes
    § Arrivée le vendredi
    § Départ le dimanche ou le lundi matin
    o Des marcheurs espagnols, issus des marches de cet été, se propose d’amener leur expérience
    dans les marches
    · Site internet en service http://www.marche-paris-2012.com
    · Contact courriel : marcheparis2012@gmail.com

    Thibault, marche partant de Marseille :
    · Départ le samedi 3 mars du Vieux Port
    · Arrivé le 20 ou le 21 à Paris, 7 semaines de marches, 900 km
    · Itinéraire :
    o Aix-en-Provence
    o Avignon
    o Chaîne humaine contre le nucléaire dimanche 11 mars
    o Convergence avec marche venant de M (Montpellier??)
    o Montpellier
    o Vallée du Rhône
    o Annonay
    o Saint Etienne
    o Lyon (pour une longue étape de 3 jours environ 23/ 24 mars)
    o Chalon
    o Dijon
    o Paris
    · Entre quinze et vingt marcheurs sont prévus.
    · Alternance d’étapes, villes et campagne
    · Utilisation d’un camion fonctionnant à l’huile de friture recyclée
    · A chaque étape, projection d’un film, l’énergie étant fournie par un vélo actionnant une dynamo
    · Idée aussi d’utiliser une éolienne >> étude en cours
    · Semoir :
    o On y plante des graines naturelles.
    o On donne lors des étapes ce qui y a poussé et de nouvelles graines
    o Semis dans les villes autour des arbres
    · Contact et implication de toutes assocs sur le parcours

    Guillaume (marche Bayonne)
    · Il est en train de se créer un agenda hebdomadaire et international thématique des actions.
    · Il se trouve sur le site
    · La proposition est que les actions des marches suivent ce calendrier international, sauf étape sur un sujet précis.
    · Départ le 4 mars, suivant l’itinéraire de la marche Madrid >> Paris
    o Bordeaux
    o Saintes
    o Poitiers
    o Tours
    o Orléans
    · Communication permanente via les moyens internet >> Prévoir multiprises et prolongateur électrique.
    · 2 camions, 1 caravane cuisine.
    · Anticiper les événements, les contacts.
    · Recueil de doléances aussi bien sur la route que sur le site
    · Avoir un message clair de revendications

    Fabien (Projet de Toulouse) :
    · Projet qui démarre, expérience de la marche Toulouse>> Paris de cet été.

    Michel (Projet de Normandie) :
    · Appel lancé sur Facebook
    · 2 AG (Rouen, Caen, individus isolés à Evreux et au Havre)
    · Réunion régionale quasi-planifiée le 18 février.
    · Proposition d’une ébauche d’un itinéraire
    o Départ EPR Flamanville
    o Valognes (Départ des trains Castors, de déchets nucléaires)
    o Caen (activité à voir avec l’AG locale)
    o Renault Sandouville, usine du groupe qui végète (arrêt du véhicule Laguna)
    o Raffinerie Pétroplus, Grand Couronne, prés de Rouen. Arrêt de production prévu.
    o Rouen, mal logement avec le Dal
    o Mantes, Les Mureaux, cités « sensibles » de la région parisienne. Environ 3 semaines de marches
    · Projet en cours de développement

    Sophie : Marches des banlieues parisiennes :
    · Groupe de travail en cours
    · Prendre contact à l’avance auprès des assocs de quartier le « terrain ». Ne pas s’y imposer,
    (Thibault)

    Arrivée à Paris :
    Sophie a contacté un avocat. Il semblerait que nous puissions manifester à Paris samedi 21 la veille du premier tour des élections. Arrivé des marchesen banlieue parisienne entre le 18 et le 20. Sélectionner 5 camps de nuits en banlieue parisiennes autour de Paris. Propositions connues : Bagneux, St Denis-6B, La Défense

    Samedi on rentre dans Paris, pour camper quelque part (Place Stalingrad ?), le maximum de temps.
    Entre le 22 et le 30 avril, participation à la marche des banlieues :
    · certains restent au camp à Paris (les plus fatigués)
    · D’autres participent à marche banlieue

    Puis 1er mai manif syndicale. Nous y sommes présents et nous l’animerons comme des «
    indignés ». Le campement déménagera place de la Nation, ou la manifestation est dispersée.
    12 Mai journée mondiale 15-M
    15 mais Appel grève générale mondiale

    Message clair de revendications (consensus):
    Il manque un message clair : Il reste à définir, de façon claire « Pourquoi je marche ? »

    Prochains rendez vous :
    11 février réunion sur « mumble »
    20 février 2012 ?? Réunion marches Clermont-Ferrand

     

    GDT « Processus Constituant et appel de Paris »
    (notes prises par Muriel)
    Notre base de travail : la proposition de l’appel des indignés de Paris pour lancer une constituante.

    Groupe de travail regroupant une quinzaine de participants. Pas de modération mise en place, simple tour de parole où chacun ou presque a pu donner son avis.

    Début : rappel sur le principe de l'appel de Paris : Votation/ référendum sur la question "Voulez vous une nouvelle constitution écrite pour et par le peuple?" du 14 au 22 avril et du 28 avril au 6 mai.

    Mathieu : Tous les acteurs doivent participer (assoc’, citoyens/habitants actifs au quotidien, etc.).
    Il ne faut pas limiter notre appel aux Indignés. Des assoc’ militaient déjà pour cette constituante avant les indignés.
    Stéphanie : Pétition sur internet pour recenser les personnes qui veulent une constituante (cf site http://www.marche-paris-2012.com). Il faut tout centraliser sur ce site pour une action globale.
    Adrien : Ce n’est pas légitime de faire un referendum par villes, il faut que ce soit organisé au niveau de l’état. La constituante ne peut se faire qu’après une première remise en question du système, impossible de le faire dans l’état actuel des choses .
    Kevin : le problème c’est qu’on considère l’état comme illégitime, donc est-ce qu’il peut organiser la constituante ? Les indignés ont besoin de travailler avec assoc’ sur ce point (DAL, ATTAC, …)
    Ben : les indignés n’ont pas de légitimité pour lancer une assemblée constituante. Mais nous lançons un référendum pour demander si l'on fait une constituante. Plein de possibilités, il faut d’abord demander aux gens ce qu’ils veulent faire. Exemple de l’Islande : ont réussi à élire constituants avec règles précises. Le conseil constitutionnel ne les a pas reconnu mais après mobilisation de la population, les constituants ont finalement été reconnus légitimes >> donc il faut qu’en France aussi on arrive à faire pression sur ceux qui ont le pouvoir. Lancer l’idée du referendum ne nécessite pas l’aval de l’état, il faut suivi de la population
    François : A l’époque de la royauté en 1789, le peuple n’a pas attendu l’aval du roi pour prendre le pouvoir. Si la consultation est négative, on s’arrête. Des syndicats ont fait une votation par rapport à la poste, mais ne veulent pas s’impliquer pour la constituante. Il faut bosser avec toutes les assoc’ sur le territoire, car les indignés n’ont pas un réseau sur tout le territoire. Appel à création de comités pour une constituante là où il n’y a pas d’indignés. Il faudrait un site internet sur ce thème précis de la constituante. Lors de la marche sur Paris, on pourra recueillir les doléances et avis de la population.
    Cécile : Question de l’échelle : il faut s’intégrer au mouvement international. A la question «Voulez-vous une nouvelle constitution » , il faut rajouter « du local au global »
    Alex : il faut donner une valeur juridique à notre référendum (huissier), pour qu’il soit pris en compte par les parlementaires. En 1945, il y avait cahiers de doléances, où le peuple pouvait dire ce qu’il voulait : Programme du conseil national de la résistance. Ces doléances ont été recueillies par une cinquantaine de personne, donc avec pas beaucoup de moyens on peut quand même faire des choses. Nous on peut prendre ce modèle, après il faut voir comment on s’organise, les modalités.
    Arthur : les gens au pouvoir ne vont pas nous laisser faire (cf exemple de la Grèce), on va contre leurs intérêts. Donc question : comment on fait pour que tout le monde ait envie de participer. Outils du site internet peut être une bonne idée, mais il faut se poser la question des outils pour lancer un réel processus démocratique.
    Adrien : pour que l’état accepte l’idée du référendum, il faut trouver comment le convaincre (grève, blocages, pétition, pression populaire…). Si on se contente de faire notre propre référendum, il y aura des échanges intéressants mais concrètement il ne sera pas validé.
    Mathieu : la question de la reconnaissance de l’état est réelle, mais avant ça, il faut sonder la population pour savoir si l’idée touche les gens. Et les mettre au courant du projet. Faire un référendum sauvage dans les rues n’a aucune légalité mais permet de tâter le terrain. Proposer aux AG locales de faire des campagnes de sondages dans les régions, comme ils l’ont fait à Metz.
    Ben : pourquoi faire nous-mêmes une consultation ? Elle nous permettrait de savoir ce que pensent les gens (oui/non/blanc), de recueillir leurs propositions, et surtout d’augmenter le nombre de personnes qui s’impliquent dans ce projet de constituante. Faire pétition pour obliger l’état à faire referendum ne suffit plus. Il faut quelque chose de + visible pour que les medias parlent de la démocratie réelle. Des assoc’, des comités sont prêts à s’engager, des personnes qui ne militent pas au mouvement des indignés, mais sont prêts à s’impliquer pour monter des bureaux de vote. Il faut essayer.
    Yan : Rapporte les propos d’un indigné parisien qui dit qu’à partir du moment où la séparation des pouvoirs n’est pas effective dans un état, la constitution est invalidée, et légitimite la constituante. Il pense que sur une période de 18 jours, se pose un problème technique : dépouiller tous les soirs évite la surveillance des urnes pendant la nuit ce qui serait impraticable. Vérification de l’identité des votants (pour éviter des votes multiples dans plusieurs 'bureaux de votes'). Il faut pouvoir vérifier en temps réel : proposition d’une database sur internet (dont l’accès pourrait-être condamné). Quel document : Carte d’identité, carte vitale, carte d’électeur ? Il existe l’Initiative Citoyenne Europénne (ICE) prévu par la constitution européenne, disponible à partir du 1 avril 2012 : si on réunit 1 million de personnes sur 7 pays d’Europe, on peut proposer des initiatives auprès de la commission (http://ec.europa.eu/dgs/secretariat_general/citizens_initiative/index_fr.htm). A voir pour la constituante. Si on n’a pas une vision globale, on risque d’aboutir à un texte qui ne soit pas en accord avec les idées des indignés. Une constitution française nouvelle ne règlera pas les problèmes de guerres économiques.
    Cécile : referendum citoyen = façon de mettre la constituante sur l’agenda politique. Organisé pendant le temps des élections présidentielles, pour montrer que les candidats ne nous représentent pas. Proposer ce referendum à cette période est un acte de contestation de l’oligarchie. Espagne : referendum sur 8 questions (dette, …) Il faudrait différents outils de rassemblement à lister et analyser leur efficacité.
    Gaëlle : lors de la marche vers Bruxelles, quelqu’un a déjà travaillé sur le projet de la constituante, il faut se mettre en relation avec ces gens-là.
    Ben : proposition Cécile est trop abstraite. Il revient à sa première proposition : « Etes-vous pour une constitution écrite par et pour les peuples qui veulent vivre ensemble/l’écrire ensemble (oui/non/blanc). Il ne faut pas limiter à un pays, mais se fédérer avec les pays qui souhaitent une constituante donc dans un cadre plus global.
    Adrien : une constitution définit comment la société s’organise. A moins de vouloir organiser une nation mondiale, on ne peut pas écrire une constitution pour LES peuples. Prétendre faire une constitution globale risque de nuire à sa réalisation. Ce n’est pas les indignés qui font la constitution, c’est le peuple. La constituante est un outil que veulent fournir les indignés au peuple. Si le peuple écrit une constitution fasciste, on devra faire avec, on ne peut pas décider à la place du peuple. À nous de mieux les informer et les convaincre. Peut-être utile de ne pas appeler ça un référendum.
    Mathieu : referendum est un moyen de diffusion, mais aussi moyen de savoir si ça vaut la peine de lancer une constituante. Question de la mise en place. L’idée de question est trop exclusive « pour les peuples qui veulent l’écrire ensemble » >>et ceux qui veulent pas ??
    Gaëlle : DUDH existe déjà mais n’est pas respectée. Il faudrait obliger l’état à appliquer ce texte.
    François : Plein de conventions internationales ne sont pas appliquées (DUDH, textes sur génocides, torture..). Chaque état adapte en interne, avec exceptions, arrangements. Pas de police internationale, de tribunaux pénaux internationaux avec des moyens et qui veilleraient à l’application des textes. Ils ne sont que très peu suppléés par la coopération internationale. Les Conventions internationales sont supérieures à la loi nationale mais faute d'outils spécifiques à ces Conventions et du manque de volonté d'application en interne, ce n'est actuellement pas le cas. Le réferendum est un risque à prendre, mais c'est la seule alternative politique de changement pour une démocratie nouvelle. On ne peut pas contrôler ce que décidera ensuite la population, mais c’est un risque à prendre. Connaissance des indignés par la population, les gens ont compris que les indignés ne sont pas un parti politique. Aller jusqu’au bout, ça prendra du temps, mais il faut aller au bout de la création de cette constitution par le peuple.
    Yan : « global et local ». La globalité dans la constitution dépendra des pays qui se mettent d'accord sur des principes globaux, ce qui ne fait pas l'unanimité devrait faire partie d'une partie locale (régionale) dans la constitution (exemple:religion). Faire doléances qui seront écrits généraux (« états généraux » plus parlant que « constituante » ?), en faire synthèse et écrire charte. Peut être une protection pour la future constitution, garde-fou possible contre dérives de la future constitution (pein de mort, interdiction de l'immigration...): propose de faire le cahier de doléance (=Etats généraux), puis rédaction de la charte (DDHC/charte indignés) qui prévaudra à la rédaction de la constitution. Dans ce cas,mandater des objecteurs de conscience (donner véto sur rédaction constitution si ce qui est proposé dans la constitution est contraire à la charte). Avec le net, on va beaucoup plus vite.
    Ben : poser bureaux de votes devant bureau de vote officiels possible si on n’est pas dans la provoc. Pour poser garde-fou pour rédaction constitution, ne pas mettre « du local au global » dans la question (trop compliqué à comprendre), mais faire un appel où on dit qu’il n y a d’intérêt général que celui de l’humanité. Cette base permettra d’éviter le problème nationaliste. Mathieu : faire un appel national aux assemblées locales pour étudier la question
    Cécile (Clermont) : beaucoup de gens ne savent pas trop ce que les indignés veulent faire, ne comprennent pas le principe de la constitution. On est encore divisés, pas de cohésion.
    Isabelle : les gens ne savent pas ce qu’est une constitution, à quoi ça sert. Avant d’appeler au referendum, gros travail pédagogique à faire pour expliquer aux gens pourquoi il faut une constitution et une constituante. S’appuyer sur l’actualité (ex : TVA sociale, décidée par quelques personnes).
    Ecrire un argumentaire avec des mots simples, prenant exemples concrets pour faire comprendre intérêt de la démarche. Exemple de constituante qui marche : Islande. Mais limite : internet n’est pas l'outil véritablement
    démocratique, car tout le monde n’y a pas accès. Révolution pacifique bolivienne. Se sont organisées en petites assemblées et ça a marché. Redonner espoir aux gens en leur montrant que leur communauté peut compter.
    François : ce qui compte c’est qu’il y ait débat dans la population, voter ne suffit pas. Outil internet : tout le monde ne l’a pas, mais ça peut aider. (Carte avec localisation des bureaux de vote, comptes rendu, vidéos...). Les textes qui paraitront sur internet seront modifiés : aller-retour constant entre internet et les assemblées locales où tout le monde ne peut pas venir non plus, donc modification à partir de l’avis des citoyens en asemblées locales. Il faut plusieurs méthodes pour réunir un maximum de participation. Faire amendements au texte de base de l’appel de Paris.
    Jonathan : nationalisme a été récupéré par le FN mais est un mot du dico, à se réapproprier et dédramatiser. Si on appelle à une assemblée constituante par et pour le peuple, on est nationaliste.
    Gaël: je ne crois pas,et j'espère justement que le nationalisme se rapporte à nation, et non pas à peuple, il y a plein d'exemples sur la planète de peuples à "cheval" sur plusieurs nations ... Ce qui pose problème à ces dites nations et vice versa à ces peuples qui ne leur ont souvent rien  demandé mis à part de pouvoir à peu près décider, ne serait-ce que pour ce qui concerne leur communauté ... mais que ces nations voulant agrandir leur pouvoir les squatent avec entre autres des frontières, juste pour faire payer les transit en douane...c'est dingue non?

     

    GDT « Fonctionnement du mouvement »
    Notes prises et résumées par Charles de Paris :
    Personnes ayant participé au moins en partie au GDT : Catchip, Sébastien, Joachim, Tiago, Nico,
    Thibault, Vivaine, Guillaume, Céline, Benjamin, Saloua, Elizabeth, Gérard.

    Utilisation du tirage au sort :
    - Pose un problème de volontariat, il faut tirer au sort parmi une liste de volontaires prêt(e)s à effectuer une tâche donnée à un moment donné.
    - Pourrait poser un problème de compétence pour certaines tâches (web master comme ex soulevé). Dans un premier temps mieux vaut utiliser le tirage au sort pour l'attribution de tâches de nécessitant pas de compétences spécialisées mais juste de la motivation et du sérieux. (scribe rapporteur modérateur...etc)
    - L'idée de contrôler a posteriori le travail effectué par les personnes tirées au sort a été envisagé mais a crée des réticences de principe (on ne se contrôle pas les uns les autres).

    Objectifs du mouvement :
    - Un tour de table a été effectué sur ce thème. Les réactions ont été variées, montrant que les objectifs communs même à 10 étaient difficilement consensuables rapidement. Néanmoins les notions d'organisation démocratiques ont souvent été associés par les différents participants du GdT (réactualisation de la constitution de 1793, revalorisation de la démocratie horizontale, mise en place de système de décision...etc). L'idée de travailler avec des assos déjà existantes est questionnée. En effet nombre d'assos, notamment sur la constitution, font le boulot et bien. L'exemple d'ATTAC est soulevé par des personnes connaissant la structure. Ils insistent sur l'efficacité des structures mais leur manque d'horizontalité...L'idéal serait de se nourrir d'ATTAC avec une organisation horizontale. Enfin
    certains ont fait remarquer que l'organisation verticale du mouvement peut faciliter sa récupération politique (quelle qu’elle soit). Ces différents point ont amené au développement de la problématique suivante :

    Efficacité et démocratie :
    - Selon différentes manières il a souvent été opposé au cours des discussions l'efficacité d'un mouvement à la prise de décision horizontale. L'horizontalité est l’objectif d'une réelle démocratie, et la verticalité permet d'être plus efficace.
    - Concrètement certains aimeraient mener des actions sans avoir à référer à quelque structures que ce soit, assemblée générale (AG) compris. D'autres insistent sur le fait que sans centralisation il est difficile de mener des actions ayant un retentissement minimum.
    - Pour illustrer les débats deux images ont été utilisé : « l'armée est très organisée, très efficace au prix de la liberté de l'individu, alors que la liberté totale de tous les individus rend leurs activités moins efficaces ». Et l'autre : « Il y a des choses qui méritent d'être vues (références aux actions dites efficaces car médiatisables) et d'autres qui méritent d'être vécues (références aux actions locales) »

    L'utilisation d'internet.
    - Les avantages exposés sont : le caractère horizontal, possibilité de consulter nombre de personnes rapidement, ne nécessite pas de présence physique pour donner un avis.
    - Les désavantages sont : l'inégalité devant la qualité ou l'existence de connections internet. L'inégalité devant le savoir faire en matière d'internet : le geek a un avantage par rapport aux autres.

    Résumé par Guillaume de Valenciennes (initiateur du GDT) :
    Le groupe de travail constitué sur ce thème avait pour objectif de déterminer quels pouvaient êtreles types de fonctionnements à l'intérieur du mouvement. Différentes questions se sont posées. Le mouvement a-t-il besoin de se définir en tant que groupe de personnes relativement unifiées, ou peut-il se contenter du fonctionnement actuel, à savoir plutôt sur la base de petits groupes qui agissent indépendamment tout en ayant parfois des contacts entre eux et des actions communes? A l'heure actuelle chaque personne prenant la parole et se réclamant du mouvement, est engagée à le faire en son nom propre. On le voit très souvent: les phrases commencent par "moi personnellement". Cette manière de parler nous a paru plutôt positive, mais nous nous sommes demandé si nous ne pourrions pas avoir un plus grand impact, une plus grande "efficacité", en ayant la possibilité d'employer un "nous". Ce "nous" nous rassemblerait, permettrait de nous ressentir comme un groupe à part entière. Mais il est également apparu que cela pouvait nous amener vers une limitation de nos revendications, s'insérant dans un schéma assez proche du fonctionnement d'un parti ou mouvement politique classique, avec toutes les dérives que nous leur connaissons, notamment l'existence d'une doctrine qui limite le débat et refuse toute personne qui contredirait cette doctrine. Ces questions nous ont amené à nous poser la question de l'objectif de ce mouvement. Bien que chacun de nous semblait s'y reconnaitre et y voir ses propres objectifs se refléter, il est apparu de nombreuses divergences. Nous avons fait un petit tour de table informel en posant la question simple: pour toi, quel est l'objectif du mouvement des indignés? Les réponses ont surpris par leurs différences: il semblait que pour chacun l'objectif à atteindre était différent de celui du voisin.
    Nous nous sommes alors demandé ce qui nous rassemblait. Il semble que ce qui nous rassemble soit avant tout un constat. Le constat qu'il y a quelque chose qui ne tourne pas rond dans la société actuelle, sans que nous réussission à nous mettre d'accord sur ce quelque chose, ni même sur ses causes et encore moins sur les moyens pour que cela aille mieux. Comment alors concevoir un système de fonctionnement dans un groupe qui a tendance
    à ne pas en être un au sens entendu habituellement et qui n'a pas (encore?) d'objectif propre défini, car composé d'une multitude d'objectifs différeé nts que nous souhaitons préserver absolument? Il semble que l'existence de règles au sein d'une entité, même aussi géographiquement réduite qu'un camp (la défense par exemple) ne fasse pas consensus. La conclusion provisoire de ce groupe de travail a été que: dans l'état actuel des choses,
    l'existence d'une structure n'est pas forcément nécessaire, et qu'elle pourrait même entraver le coté "expérimentation de la démocratie horinzontale" du mouvement, et que si, pour des raisons techniques (existence de rapporteurs, "d'intendants"), une structure s'avérait nécessaire avec le temps, il faudrait qu'elle soit la plus légère possible et qu'elle puisse être remise en question à tout moment.

     

    GDT « Convergences des luttes »
    Initiateurs : Raphaël et Jonathan
    Rapporteur : Raphaël
    Participants :

    Jonathan (Paris). Pour l'indépendance des médias.
    ? (?). Pour l'auto-suffisance alimentaire et énergétique. Fait partie des Objecteurs de Croissance.
    Kevin (Orléans). Pour l'information libre, les énergies libres, contre la pensée unique.
    Leny (Auvergne). Pour réveiller le peuple, pour l'indépendance financière, pour un esprit de solidarité. Benjamin des indignés présents ce soir à Clermont (15 ans).
    Vincent (Alès, Gard). Pour rassembler les gens, pour le débat. Souhaite que l'on mette en place un plan B pour le logement.
    Raphaël (Paris). Contre le bipartisme. Fait partie de l'association Pour Une Consituante, et de l'association pour le dialogue inter-religieux IAE.
    Edouard (Bordeaux). Pour l'indépendance alimentaire, contre la finance.
    Slano (Lyon), arrivé en cours de réunion.
    Fani (Paris), arrivée en cours de réunion.
    Arthur (Toulouse), arrivé en cours de réunion.
    (désolé pour la personne dont je n'ai pas noté le prénom...)

    Constituante
    Après un premier tour de table de présentation, nous avons commencé par aborder le sujet de la constituante, car c'est un vecteur de la convergence des luttes. Proposition : mettre en place, sur notre site pour une constituante, un espace dédié au soutien à la constituante, où tout citoyen pourrait signer une phrase comme : "Je soutiens la mise en place d'une constituante en France, je suis pour une nouvelle constitution écrite par et pour le peuple".
    Nous pouvons mettre en avant à la fois des personnalités connues (pour que leur notoriété rejaillisse sur la constituante), ainsi que des citoyens pris au hasard informatiquement à chaque affichage. Chacun pourra résumer pourquoi il soutient la constituante, en une phrase ou deux.

    Convergence en interne
    Pour que les indignés soient également une force pour la convergence des luttes, nous soulignons l'importance d'avoir un réseau efficace au niveau des indignés, une meilleure coordination. Il y a énormément de sites web, de pages facebook, on s'y perd, il faudrait 1 site web pour les indignés de France, qui regroupe tout cela. La première fonctionnalité de ce site web serait donc un annuaire des sites webs, blogs, pages facebook des indignés en France, pourquoi pas élargir aux pays francophones. Cela aurait également l'avantage de montrer notre unité, dans la diversité.
    => un site web est en cours de réalisation.
    La convergence nécessaire n'est pas seulement une convergence des luttes. En matière de communication, certains d'entre nous se demandent si le nom "indigné" est pertinant, et efficace.

    Convergence externe
    Il faut lister les luttes, montrer les points communs. Le site web unitaire des indignés devrait également liste les "association engagées" (au sens large). En matière de convergence des luttes, nous pensons qu'il est important de mettre en place un appel commun pour une constituante, à une date prévue à l'avance (Avril ? Mai ? Profiter des élections). Enfin, nous soulignons que la convergence des luttes est difficile, qu'il existe beaucoup de "guerres des chapelles", mais que l'espoir réside dans ce que nous pouvons aussi nous adresser à la base des organisations, et pas seulement à leur tête. Les événements sont difficiles à organiser. Quelqu'un évoque la réussite du Festival de Lezan, la Convergence Citoyenne pour une Transition Énergétique, et la Caravane des Possibles. Il est donc nécessaires de coordonner les planning, les actions, pour ne pas que les événements n'empiètent les uns sur les autres, pour éviter les doublons, pour réduire le nombre d'événements pour en augmenter la portance.

    Cette coordination des planning est nécessaire aussi bien en interne (indignés), qu'en interne (assoces engagées), et ne doit pas être contraignante. Enfin, même si nous en sommes encore loin, nous évoquons la possibilité de mutualisation, de synergies (argent, compétences, équipements, ...). Voici quelques importantes exprimées, mais qui dépassent le cadre strict du sujet de notre groupe de travail :
    Nous avons discuté de la "théorie de la révolution" de l'un d'entre nous, et de ses 4 clefs :
    - Le réveil des consciences
    - L'unité des citoyens
    - Le débat sur l'alternative
    - L'action, le changement
    Selon cette lecture, la convergence des luttes participe clairement de la seconde, ainsi que de la première.
    L'un d'entre nous souligne que la plupart des "révolutions colorées" ont reposé sur 3 éléments :
    • 1 manifeste
    • 1 couleur (pour nous, pourquoi pas le bleu de la planète bleue ?)
    • 1 grand festival de musique (voir plusieurs)

     

    GDT « Le logement et son coût »
    Michèle : j'ai repris en gros les idées à la moitié du déroulement du groupe :

    Propositions de nouvelles lois, pour :
    -Faciliter l'accès à la propriété pour les primo accédants avec un coup de construction au mètre carré divisé par 2 (exemple cité 600 euros/mètre carré pour la construction d'un logement neuf)
    -remettre en circulation les 10 millions de logements inoccupés en France
    -inciter les propriétaires à remettre en circulation des parcelles constructibles (depuis longtemps) et non vendues, par exemple par ce qui suit
    -une taxation équivalente par les municipalités du foncier bâti et non bâti
    -une priorité des achats fonciers aux français et moins aux retraités européens

    Surtout faire appliquer les lois existantes:
    -augmenter les amendes des municipalités n'ayant pas leur quotas de logements HLM
    -faire pression sur les municipalités pour rendre disponibles les logements HLM (20 % des foyers auraient des revenus ne leur donnant pas ou plus droit à ce logement)

    Autres idées plus ou moins claires:
    -proposer à une municipalité en désertification, de louer ou de vendre à de nouveaux habitants très modestes des terrains (constructible ou non)
    -DAL
    -APL -> actions
    -faire en sorte que l'argent des aides au logements retourne dans les caisses de l'Etat, moins dans les poches du privé
    -dans les logements collectifs, faire en sorte qu'il y ait une laverie commune (économie de surface du logement, économie budgétaire chez le locataire, économie des ressources pour fabriquer les machines, économies...)
    -on enlève le mot de l'individualité et on ramène tout à l'entraide -> communauté
    Sinon il y a bien eu un compte rendu pour le début aussi.

     

    GDT « Rassembler les Indignés »
    J'animais la table 7, pour nous il a été question de rassemblement, ou comment faire et quelles actions mettre en place, pour rassembler, le plus largement possible "les indignés" Des idées ont été lançées, des assemblées citoyennes autour de soupe populaire, un restaurant populaire qui servirait aussi de lieu de débat, et qui serait prit en charge par des producteurs et éleveurs locaux.

    Rassembler (sous forme de collectif par ex) le tissus associatif, et syndical, et faire ensemble des actions, soirées à théme bal populaire qui serait à chaque fois l'excuse de débat, pourquoi?....parce que le peuple, dans sa grande majorité n'est pas réceptif au débat, il faut d'abord établir des genres d'universités populaires, et faire que chacun soit à même de se prendre en charge en tant que citoyen, et en assume les responsabilités...

    Dans nos interventions, auprès des gens (accompagnement administratif par exemple) ne jamais oublier de dire, ce pourquoi nous agissons, et que, pour notre aide aujourd'hui, nous lui proposons d'offrir son aide à d'autres demain ou plus tard...si c'est possible pour eux...biensûr ! Et si nous présentions des listes pour les furures législatives ?
    Aujourd'hui, sur le sud ouest, les choses bougent, des partenariats ce font jour avec SUD, et AC!, des jeunes investissent, et des liens se crées.....nous sommes convaincus, et par ce simple fait, nous sommes convaincants.

    Fabienne plus anonymes, debout ensemble et jusqu'au bout !

     

    GDT « Coordination internationale »
    Partout dans le monde, la révolte gronde : Occupys, Indignés, We are the 99%, Anonymous. Tous parlent de Révolution ou de Ré-Evolution Mondiale et de mettre à bas le système financier du globe ainsi que leurs outils "les gouvernements" par lesquels il veut faire passer "Le Nouvel Ordre Mondial" où il serait le roi et les riches, les seigneurs.

    Il n'y a pas de leader dans le monde, mais des groupes : Occupy Montréal, Occupy Wall Street, Occupy Nomade, World Révolution etc....

    En Amérique du nord, Amérique du sud, Afrique, Australie, Europe et quelques pays asiatiques, les forces de l'ordre répriment par la violence et emprisonnent les manifestants sans que les médias appartenants aux grands groupes financiers n'en parlent.

    Partout, les peuples comptent sur la France (qui est un des derniers pays à réagir) pour frapper un grand coup le 12 mai et à monter la voie de la Révolution Mondiale. ( Edouard )

     

    GDT « l'Homme, élément principal dans toute entreprise ».
    Groupe formé par référent:moise99, par intermittance durant les 2 jours,avec 15 personnes:
    Nos Faiblesses listées: compréhension?
    pour légiférer,par: X,Y,Z

    Mirabeau,j' invite l intervenant à creuser et completer ici, non le chat,car c intéressant) : "L'amour de la domination est naturel au coeur humain, et, dans quelqu'état qu'on le prenne, toujours il aspire à primer : Tel est le principe des abus que les dépositaires de l'autorité font de leurs puissance, telle est la source de l'esclavage parmi les hommes." (2) Le regard de l'Histoire ou l'impossibilité d'Arrow amènent au constat que la démocratie ne survient qu'imposée par un despote (Solon, Périclès, ...) ou un dictateur (Arrow). Un Peuple en armes guidé par cet idéal peut connaître un succès certain bien qu'éphémère (1789, 1871, 1945, ...) Greg
    NDRL: Merci pour ce texte qui va parfaitement avec notre situation
    RDV en visio, attends vos proposition
    RDV à Paris
    RDV où et quand ?c possible a Paris? le 8/3 a 19 h, meme lieu que le rdv constituante.
    NDRL : Merci d'ouvrir les champs et chants des possibles pour l'invitation...alors creusons...
    Nota Bene : les répétitions dans le texte sont nécessaires et volontaires; courage pour l'ardue
    lecture...il me semble fondamental de sortir de ce marasme mental et qui se veut intellectuel voire
    même intelligent alors qu'il n'est justement que dominant, hélas...;-)
    PréScriptum : ou est donc alors l'intelligence ?
    Alors, si je puis me permettre, merci de questionner sur l'homme et ses définitions:
    -pensez-vous ou pensons-nous possible de nous voir évoluer ou même de voir le fameux Homme
    (avec du grand H s'il vous plait !! BIENSÛR !!! ) quand on ne considère que sa "soit-disant" nature
    (moi à qui l'on a appris que justement ce que était naturel était ce qui n'est pas culturelle - et donc
    par définition même ce qui n'est pas humain,artificiel et fabriqué, et qui, se réduisant à l'heure
    actuelle comme peau de chagrin montre le peu de place qu'on lui accorde et j'en prendrais ce texte
    pour preuve- ! malheureusement ! -car en effet si la culture elle-même définit la Nature, en
    particulier humaine, comme quelque chose d'humain, ou est donc sa place ? dans notre coeur ?
    l'amour serait naturel ? plus codifier que la procréation, c'est vous dire...) je vois que l'on " navigue"
    dans les hautes sphères conceptuelles.
    Certes celà peut être interressant quand on parle (et a fortiori quand on écrit, donc à un public, et
    ici, vaste en l'occurence..), de remettre un peu les choses à leur place, excusez moi du peu, s'il vous
    plait, et de les rendre plus intelligibles et même accessibles à plus de monde voire à tout le
    monde...je m'y attèle plus sérieusement ensuite, l'implication mimétique etant première, mais
    néanmoins pas indépassable, on peut avancer un peu mieux ensemble surtout si on s'appuie sur la
    bio-diversité naturelle des différences:
    - pourrions nous, devrions-nous oublier les millénaires de culture ( et largement plus de 10 000 ans
    d'agriculture et par la même de transformation du milieu naturel en entreprise culturelle...) pour
    ainsi nous prendre pour de simples êtres naturel-lement doués de talents "naturels", alors que le
    talent, justement, ça se cultive!!! - pour ainsi légitimer toute la sus-dite domination en tant qu'état
    naturel des choses, comme tant de pseudo connaisseurs ou connaisseuses le font penser des théories
    évolutionniste de Darwin lui même, alors qu'il a démontrer l'intelligence de la vie en tant
    qu'adaptation à son milieu ?
    - et oui messieurs et mesdames pour évoluer il s'agit aussi de remettre ses croyances et autres
    connaissances ( culturelles...n'est-ce pas!?!) en jeu afin de comprendre aussi les dégats que font nos
    manières de parler et par conséquent de penser sur nos environnements . Ainsi, il semble aberrant de
    parler (et pire:d'écrire!) sur l'Homme avec un grand H pour évoquer l'humanité composée en
    majorité de femmes avec un petit f ,car il est aussi important de souligner le caractère commun de la
    vie qui nous unis ( sur cette terre et aux fins fonds de l'univers...si celà vous interresse aussi ! ) et
    donc, par conséquent, ne pas forcément nous focaliser sur cette soi-disant "naturelle amour de la
    domination" ( comme le font malheureusement les médias), car s'il en était encore ainsi, il serrait
    toujours temps de se pencher sur les cultures et les connaissances pratiques mettant en oeuvre la
    paix, l'écoute et donc l'entente et la compréhension mutuelle de manière durable et universelle !
    Alors, mettons un peu de côté les débats sur la NATURE de l'Homme et activons ...
    PostScriptum : ce texte peut être hors sujet ?
    Je crois que je n'est toujours pas bien compris les objectifs de ce groupe de travaille, même s'il
    m'interesse énormement d'y participer pour y apporter mes critiques que je veux éminement
    constructive et qui peuvent sembler un peu acerbes voire décalés ou inutiles...
    Nota Bene : merci de relire, plusieurs fois si possibles et écrire ce qu'il en resort...sSI;-)
    NDLR : Merci aussi de voir l'ironie qui se dégage de toute production et situation...

     

    GDT « Revenu d'existence inconditionnel/économie, monnaie alternative »
    référente Moise99 (absente excusé),moise99
    10 personnes
    RDV en visio, attends vos proposition
    RDV à Paris
    Edouard : Voici un lien qui peut éviter beaucoup de temps perdu (lien vers un documentaire sur l'argent).

    Déroulé des jours et compte-rendu de l'AG de dimanche :

    Samedi 4 février :
    20H : repas partagé, dans une bonne ambiance.
    21H : Projection d'un court métrage en trois actes sur les risques de récupération. Ce court métrage présentait plusieurs mouvements comme le Zeitgeist ou Solidarité et Progrès. Il y avait le témoignage d'un membre de cette association qui se basait sur un rapport parlementaire datant de 1995 . Venait par la suite un témoignage et un communiqué à propos du Parti Humaniste à Marseille. Un débat en l'absence des auteurs a suivi cette projection. De nombreuses personnes ont pu échanger différentes expériences sur ce sujet. On note que ces échanges ont pu être très houleux par moment, des personnes proches de certains de ces mouvements criant au scandale et à la
    diffamation et d'autres, non proches de ces mouvements, ont questionné l'utilité d'une telle vidéo dans le cadre du rassemblement de Clermont. Si projection il y a lors du prochain rassemblement elle gagnerait à proposer un contenu plus constructif. Des membres d'assemblées ont par la suite donné leur regard sur certaines affirmations et/ou rumeurs.
    22 H - 01 H Assemblée Générale
    Les différents rôles de modération habituels ont été difficiles à mettre en place (modérateur, facilitateur, scribe, tour de parole...). Notamment la personne qui faisait scribe n'a pas tenu son rôle jusqu'au bout. L'essentiel du débat concernait le processus constituant. Le GDT marches avait dit qu'il était trop tôt pour faire un compte-rendu pour eux. Le GDT fonctionnement a fait une synthèse de son travail.  "Toutefois, le résultat est que sur la dizaine de groupes de travail ayant participé à l' assemblée, un seul quasiment s' est exprimé, celui sur la constituante, pendant une durée de presque 3 heures. Quelque soit la pertinence d' un groupe de travail et les difficultés organisationnelles, il sera essentiel à l' avenir pour un mouvement qui questionne la démocratie, de ne pas reproduire par souci d' efficacité l' équivalent du système qu' il critique." Mathias un parisien.
    Nuit courte.

    DIMANCHE 5 février :
    10H Assemblée Générale, ayant pour but de faire une synthèse des différents sujet abordés le samedi soir en GdT.
    Présence des clermontois du comité de soutien à le famille de Wissam, mort au décours d'une violente interpellation policière. 11h la commisson: l'Homme,élément incontournable de nos travaux. Intervention du référent : l'Homme et la Femme ont des limites dans leurs capacités intellectuelles, analytiques et autour de 5 ou 6 sens.
    Question: la co-reflexion en AG populaire d' individus, limités dans leur perception des choses, permettrait-elle l'accés aux décisions et aux legislations d'une ultime véracité ? Puisqu'on veut une 6eme Republique par la Constituante, et ensuite une 7eme, il nous faudra toujours la rechercher.
    12H Nettoyage et rangement de la salle.
    13H Déplacement au squatt des clermontois, puis reprise d'un groupe de travail.

     

    Compte rendu – Assemblé Clermont-Ferrand Dimanche 05/02/2012 – 14h00
    1- Printemps des indignés :
    Mobilisation massive à l’occasion de l’élection présidentielle
    · Marche Paris 2012 :
    o Appel à une mobilisation massive. De nombreuses initiatives indépendantes sont attendues.
    Chacun est libre de rejoindre les marches principales pour gonfler les rangs des marcheurs et apporter de la fraîcheur aux troupes (Marseille-Paris, Bayonne-Paris, Lilles-Paris, etc… voir www.marche-paris-2012.com).
    o Préparer l’arrivée des marcheurs dans votre ville ou village : Contacter les associations, organiser des événements/actions dans les quartiers populaires, en centre-ville ou dans les universités. Se mettre en relation avec les producteurs locaux. Contacter la mairie pour tâter le terrain, trouver un lieu ou accueillir les marcheurs (contacter également les marcheurs pour que vos actions leurs plaisent également).
    o Mise en relation des marcheurs avec des producteurs locaux pour présenter des solutions alternatives à la population.
    o La marche de Marseille attends beaucoup de la ville de Lyon : Etant la plus grosse ville traversée, les marcheurs aimeraient faire de Lyon une étape phare. Leur thèmes étant la réappropriation de nos terres, le rapprochement avec les producteurs et agriculteurs locaux et la réappropriation de notre énergie grâce au renouvelable.
    o Appel aux indignés de Paris pour préparer au mieux la convergence des luttes en mai.
    · Dates à venir :
    o 11 février: Stop ACTA mani
    o 14 février : Occupy pôle emploi.
    o 15 mars : Journée contre les bavures policières.
    o 24 mars : Mobilisation contre Monsanto
    o 1er mai : Appel à la grève générale aux Etats-Unis.
    o 12-15 mai : Appel à la grève générale en France.
    o 5 mai : « Transition day », changement de banque vers des banques alternatives.
    · Pour la période de mai :
    o Campement massifs aux alentours du 12 mai.
    o Appel à la grève le 12 mai ou le 1er mai avec les Etats-Unis ?
    o Coordination de l’appel à la grève avec d’autres pays d’Europe ou du monde.
    o Appel à la désobéissance civile (tel que mettre des nez de clown sur les affiches des candidats à l’élection), appel aux artistes à s’exprimer massivement dans la rue durant cette période.
    o Tentative d’invalidation de l’élection à l’aide d’une manifestation très massive le jour de l’élection. Manifestation massive dans les jours suivants l'élection, pour faire que le gouvernement arrivant en place doive tiendre compte de la remise en question de la dettocratie. L'idée de bloquer les élections a reçu plusieurs oppositions.
    o Ecrire une page recto-verso donnant le mode d’empli générale d’une assemblée ainsi que la description du mode de coordination/communication inter-assemblée.
    o Effectuer des assemblée populaire durant ou en fin de manifestation.
    o Donner du dynamisme aux manifestations : courir, sourire, chanter, jouer etc.
    2- Coordination inter-assemblée :
    Listes des outils à disposition, utilisation de ces outils et travaux en cours
    · Bilan approximatifs des sites existants :
    o 8 sites nationaux (take the square, indignés de France etc. La liste devrait-être communiqué par le biais de la liste de diffusion)
    o 10 Facebook
    - comptes Twitter, serveurs Mumble ... (iX)
    · Discussion et consensus :
    o Renforcement des outils existants pour ne pas créer sans arrêt de nouveaux outils
    o Facebook doit rester un outils utilisé pour de la diffusion mais pas pour la communication interne (trop peu démocratique et trop de ragotage pour du travail efficace)
    o Outils spécialisé : Le forum : permet d’exprimer des idées personnelles, de débattre, de se défouler.
    o Outils spécialisé pour la communication interne : Création d’un site rassemblant les compte-rendus et consensus des différentes assemblées de France, Ainsi qu’une listes donnant la situation géographique et un moyen de rentrer en contact avec ces dernières : La récupération des Flux RSS est une méthode qui a été adoptée par l’assemblé à Bruxelles, Paris et Lyon et qui essayera d’être mise en place sous 2-3 mois.
    o Travail sur la listes de diffusion interne : Le mail est un moyen plus privée de communiquer et n’empêche une communication massive.
    o Une commission communication Parisienne à été mise en place et appelle toutes les assemblées à réfléchir sur nos méthodes de coordination pour mettre en commun nos cahier des charges et fixer une stratégie générale.
    o Les groupes de travail sont de bon moyens d’entrainer des rencontres inter-assemblées et de créer des liens (exemple : groupe de travail des marche paris 2012).

    "notes pour une future coordination"
    Durée trop brève, trois jours seraient peut être nécessaires.
    Bien veiller à mettre en place une modération efficace des assemblées, pour éviter l'étalement de certaines questions.
    Un rdv mumble de préparation???
    --> Proposé à Paris par Benjamin Ball, 7, 8 et 9 avril (lundi de Pâques).
    => à consensuer lors d'une AG à Paris.
    Environ 200 personnes présentes.

     

    Photos vidéo et enregistrements audio du week-end
    Photos du rassemblement :
    http://www.occupyclermont.org/?page_id=685

    Reportage audio :
    Partie 1 : http://www.youtube.com/watch?v=B3hXct97vUg
    Partie 2 : http://www.youtube.com/watch?v=BnSqz3bxJ18

    Vidéos du rassemblement :
    http://bambuser.com/v/2341954
    http://www.youtube.com/user/telelibre/videos

  • Auteur

    cecilestra
  • Sharethis

  • Vues

    Vues: 1 383