CR GDT Inter-GDT (12-IV-12)

  • Titre

    CR GDT Inter-GDT (12-IV-12)
  • Instance démocratique

    Groupes - Campement
  • Corps

    CR GDT Inter-GDT (12-IV-12)
    Présents :
    Faustine, Faïma, Délia, Sophie, Cécile, Jérémy C., Matthias, Marc, Jean-Baptiste, Enrico, Christophe, Jean, Gilles, Yan
    Script:Yan
    Tour de parole : Enrico
    Port d'Arsenal 19H-22H

    Week end du 14 Avril

    Quelques critiques ont été faites sur l'image du logo des marches (voile=répression de l'expression ? ; Bonnet= fait penser au FG) ; Certains ne veulent du coup pas afficher cette versions. A 9 jours de l’événement, il est un peu tard, il aurait été intéressant que ce logo soit validé par les différentes AG, même si une telle concertation est difficile actuellement.

    Concernant le concert du 14, Christophe doit valider avec AARDY la présence d'électricité. Selon Christophe il n'y aura pas de problème. La disponibilité d'une sono a été confirmé. Besoin d'un micro.
    Le 14 a été déclaré en préfecture, attente de la réponse.

    Concernant le dimanche, une Assemblée populaire aura lieu de 11H à 14H, suivit d'une AG vers 15H. Celle-ci retarde le départ de la marche. Les marcheurs choisiront de partir ou pas, après le point sur les marches.

    Ordre du jour de l'AG du 15 :

    1. Actu et contacts
    2. Marches banlieues et marches nationales
    3. 12M
    4. Travaux des commissions
    5. Tour de parole libre.

    Il a été proposé de mettre à disposition un cahier de doléance dès le samedi au point accueil.
    Il faut ajouter des bâches dans la liste des besoins. Proposition d'un atelier slogan pendant la marche.

    21 Avril

    Trajet marches banlieue : Gennevilliers->Manifestation vers le Trocadéro (parvis des droits de l 'homme). La déclaration en préfecture a été faite, attente de la réponse. Proposition de déclaration du campement du 21 avril :en cours.
    Un concert devrait être organisé.

    Il faudra bien faire attention à ne pas reproduire les erreurs faites à la défense, notamment dans la communication par RDM-paris.

    Concernant le campement du 21 avril, il a été évoqué les risques en cas d'intervention, de confiscations ou de violences policières (légale ou comme d'ordinaire illégale) :
    En effet, notre principe de non violence et de non réplication aux agressions policières, dans le contexte électoral pourrait entraîner une radicalisation relative des indignés qui seront présents et dont le slogan officiel est « ils ne nous représentent pas ». Ainsi, une intervention policière pourrait déboucher sur une tentative d'annulation des élections (par occupation des bureaux de vote, fausses alertes concernant les bureaux de votes, manifestations non autorisées près des voies d'accès aux bureaux de vote). En outre, une telle action pourrait dès lors concerner les deux tours, voire les législatives. Il est raisonnable de penser qu'aucune AG n'appellera à une telle action, cependant, selon les fondements du mouvement, chacun reste libre et tout regroupement spontané est possible. Notamment, étant donné qu'à la défense, le mouvement n'avait pas de contre-poids face à la censure médiatique, cette période pourrait être la seule où le mouvement aurait une possibilité de renverser la censure médiatique. Il ne faut donc pas sous-estimer cette possibilité. De plus, s'agissant d'une marche nationale, une intervention policière à Paris aura une influence sur toute les régions de France qui seront informées en temps réel des événements de la marche : la répercussion d'une telle action à toute les régions de France est une force potentiellement suffisante à l'annulation des scrutins.
    Il est a noter que la répercussion médiatique d'une telle action dépendrait donc :
    -de la force d'intervention policière (sachant que toute opposition au droit de manifester par un campement risque d'être suffisant, notamment chez ceux ayant déjà occupé la défense qui n'ont rien oublié).
    -du nombre de villes représentées au sein des marches.
    -de la rapidité de communication inter-assemblées sur les réseaux sociaux
    -de la médiatisation initiale des marches
    Il a donc été proposé :
    -de rappeler aux indignés présents pour camper, nos principes de non-violence,
    -mais aussi d'informer les campeurs sur les risques légaux d'une telle action, et que selon le principe de liberté du mouvement nous ne pouvions cependant pas les empêcher d'exercer leur libre-choix.

    Discussion générale:Certains marcheurs ne voulant pas de déclaration de campement, mais d'autre si, il a été proposé de le faire, mais de laisser toute liberté des marcheurs à s'unir au même endroit ou a rester indépendant des autres marches. RDM-paris n'a pas à coordonner l'arrivée des marches, elle n'a pas été mandatée par les marcheurs, et certains ne le veulent pas. C'est donc le rôle des coordinateurs des marches, selon leur volonté, à moins qu'ils ne décident d'en confier la responsabilité à la coordination nationale : la coordination choisie doit fournir le soutien logistique (aide aux déclaration de campement, organisation des campement). Il serait cependant regrettable qu'aucune aide ne soit fournie à l'arrivée des marches, alors que certaines semblent le vouloir.

    #12M

    Sophie et Jéremy ont participé à un échange indignés/printemps des luttes. Le printemps des luttes est un collectif, dont certaines personnes passent aux AG. Il a été acté à la dernière AG (8-IV-12), le slogan : « Plantons le décors, 3eme tour social » pour le 12M.
    Ce collectif envisage un parcours différent pour la manifestation (vers Stalingrad, champs de mars trop bobo). Un texte est disponible. Il représentent surtout les salariés en lutte. Il semblent avoir peur d'une position hégémonique des indignés, leur reproche un flou relatif.

    Sophie pense qu'il faut se fédérer, éviter la dispersion.

    JB rappelle que le 12M est l'anniversaire international des indignés, la manifestation n'est pas le but, ce dernier est de faire plein de petites AG.

    Faïma reproche le côté électoraliste du « troisième tour social » du slogan.

    Cécile : la priorité est de prendre en compte la volonté des marcheurs

    Délia : on ne doit pas être adaptatif, mais constructif. On devrait rythmer l'arrivée de la manifestation, montrer l'importance des indignés en France et la culture des indignés. Il faut retenir le bilan du #15O (Accueil, mouvement, structure) et noter qu'on ne distribue plus assez de tract par rapport à l'époque.

    Sophie : la participation avec le printemps de luttes n'est pas une opposition avec l'internationalisation du mouvement, elle permet de fédérer le local et de leur dire «  on est pas seul », « vous n'êtes pas seuls ». Un ancrage local est nécessaire. Si il y a deux manifestations, cela diminuera l'impact des deux. La condition à poser est la non-violence.

    Faustine:Il y a urgence au niveau international de faire le comptes des morts dus au système et à la finance. Il faut aborder le fond. En plus de la violence quotidienne s'ajoutent de plus en plus des suicides, des immolations...

    Faïma:Le départ de Saint-Denis des marches B. est en souvenir de la maman s'étant immolée : on devrait porter son portrait au départ de la marche.. Quant au 12M c'est une force de proposition globale, il faut déterminer une stratégie et se connecter globalement.

    Jean : Fait un rappel sur la méthodologie et les tours de parole. L'internationalisation est importante, mais il ne faut pas la détacher d'une adaptation locale. La convergence semble impossible, tout le monde est toujours dans l'opposition pour des détails.

    Enrico : Il faut fédérer, mais il y a problème si il y a des violences. Il faut débattre sur ce point dans le mouvement.

    Faustine et Jean : Il faut définir la non violence, car ce n'est pas  « frappe moi je dis rien », il faut être clair sur ce terme.

    Jeremy:Ce collectif a peur de certains caractéristiques de notre mouvement, la convergence sera difficile si nous ne solutionnons pas ces peurs.

    Délia rappelle l'urgence de commencer des assemblées thématiques.

    Ajournement de la réunion.
    ODJ non traités :
    -inter GDT
    -AARDY
    -Constituante

     

    Ce CR reste sujet à modification (titanpad:http://titanpad.com/pjqe00cfBh),

    mais étant donné qu'il concerne le 14 avril et qu'il n'y a pas eu de réponse aux mail demandant les corrections à apporter à ce CR (14H), celui-ci est mis en ligne (19H)

  • Auteur

    yann
  • Sharethis

  • Vues

    Vues: 293