Assemblée du 12-V-12 Fontaine des Innocents

  • Titre

    Assemblée du 12-V-12 Fontaine des Innocents
  • Instance démocratique

    Assemblée Générale/Populaire
  • Corps

    Assemblée du 12 mai 2012

     

    Place Joachim de Bellay, devant la Fontaine des Innocents

     

    Pads de mise au point  autoG

     

    Consensués par l'Assemblée :

    - La convergence avec les luttes des travailleurs à la rentrée.

    - La production selon les besoins et non la création artificielle de besoins chez les  consommateurs.

    - L'introduction de démocratie dans l'entreprise.

    - La réécriture d'une nouvelle Constitution. A priori ouverte à tous les Citoyens du monde, (NDR : le principe de réalité amenant le périmètre applicable aux participants et participantes).

    - La mise en oeuvre d'une Université populaire pour améliorer mutuellement l'éducation en continu.

    - L'application d'une vraie Justice obligeant à la réddition de comptes et pouvant sanctionner en destituant.

    - Annuler la dette publique, odieuse et illégitime depuis 1973.

     

    Textes ayant valeur de Loi :

    • Les femmes et les hommes vivent et demeurent libres et égaux en Droit.
    • La Souveraineté Populaire est inaliénable.

     

    La limitation des mandats politiques à des mandats impératifs et révocables a été proposée pour réflexion préalable dans le groupe de travail Démocratie sans qu'il y ait recherche par la modération de consensus en assemblée.

     

    Publier le rendez vous de bilan de la Marche Banlieues (consensué) http://paris.reelledemocratie.net/node/1466

    Le tour de parole étant épuisé, l'Assemblée est close à 21h et laisse place à un moment musical avec AARDY.

    Relevé détaillé des propositions à l'Assemblée

    On distingue au moins deux types de propositions:
    1. celles qui concernent la vie du mouvement: elle comprennent, par exemple, l'acquisition de nouveaux moyens techniques, notamment dans la perspective de devenir nos propres médias pour donner des regards et des voix au mouvement et à ceux qui portent des luttes auxquelles nous nous associons. Elles incluent aussi toutes les problématiques liées au fonctionnement de la démocratie à différents niveaux de notre organisation et
    2. celles qui, souvent à caractère révolutionnaire, sont formulées explicitement comme des éléments d'un projet de transformation politique, économique et sociale. Ces propositions sont révélatrices des idées des indignés et reflètent la participation de celles et ceux qui, présents ce jour-là, apportèrent leurs contributions aux débats et s'efforcèrent, dans un certain nombre de cas, d'exprimer et de relayer leurs engagements politiques et les idées qu'ils entendent défendre et faire circuler.

     

    La multiplicité des thématiques illustre le vaste champ de recherche que nous voulons investir et la grande variété des questions politiques, économiques et sociales dont nous voulons nous emparer.

     

    Chaque groupe de travail est associé à une thématique et regroupe des participants volontaires issus de l'Assemblée.

     

    Le processus de validation des propositions issues des groupes de travail consiste à rechercher un consensus parmi les participants à l'Assemblée.

    Il est important de distinguer plusieurs situations: - validation par consensus obtenu par unanimité et entraînant l'adhésion de l'ensemble des membres de l'Assemblée - validation par consensus après reformulation in situ suite à une opposition constructive - validation par consensus sans adhésion réelle mais sans opposition ouvertement exprimée généralement dans un contexte d'abstention généralisée - oppositions multiples et clivages partisans au sein de l'Assemblée - rejet de la proposition qui est renvoyée vers le groupe de travail (en l'occurence, vers ce document où mention est faite de toutes les propositions, y compris celles qui ont été rejetées) - (à compléter)

     

    A l'issue de cette journée de rencontres, d'échanges et de débats, il apparaît clairement que les indignés et le mouvement pour une réelle démocratie ne se contentent plus de s'affirmer comme un mouvement de contestation radicale du régime économique capitaliste et des systèmes politiques de compromission qui lui sont historiquement associés mais se constitue progressivement, par un travail de réflexion collective et par le partage d'expériences avec celles et ceux que nous avons rencontrés, en une force de proposition orientée vers l'élaboration d'un projet politique et avec comme perspective l'émergence d'un mouvement citoyen massif, à caractère insurrectionnel mais non-violent, capable d'imposer un nouveau contrat social, démocratique, progressiste et internationaliste.

     

    Propositions des groupes de travail issus de l'Assemblée du 2012-05-12
    (Journée mondiale d'action des Indignés, anniversaire (anticipé) du mouvement du 15 mai)

     

    GROUPES FEMMES

     

    Questions:

    - Le mouvement des Indigné-e-s est-il un mouvement féministe ?

    - Quelles sont les valeurs féminines ? que peuvent-elles apporter aux évolutions/transformations sociales auxquelles nous voulons participer ?

    - Comment les Indigné-e-s peuvent-ils/elles contribuer à l'abolition du système de domination patriarcal ? Dans cette perspective, comment renforcer les liens de solidarité entre femmes ?

     

    Propositions:

    - Créer une commission Féminisme pour promouvoir les valeurs féminines au sein du mouvement et les intégrer aux actions menées par le mouvement (militantisme interne et externe)

    - Créer des espaces non-mixtes liés aux luttes auxquelles participent les Indigné-e-s

    - Revendiquer la création de plus de centres d'aide pour les femmes subissant des violences et la création de centres pour les hommes violents

    - Création dans les écoles de pôles de discussion sur la question de l'égalité hommes/femmes

    - Demander la mise en place d'une formation complémentaire des enseignants pour promouvoir des pratiques éducatives non sexistes et non discriminatoires

    - Féminiser l'orthographe

    - Demander l'adoption rapide d'une nouvelle loi sur le harcèlement sexuel (dans le contexte de la suppression récente de la loi précédente par le Conseil Constitutionnel ayant entraîné l'abandon de toutes les procédures judiciaires engagées)

     

    GROUPE SANS-PAPIERS

     

    Questions:

    - Comment pouvons-nous défendre et in fine garantir les droits des migrants et aussi encourager la mobilité au niveau international dans le cadre d'un système dans lequel les ressources aussi bien que les moyens de production et de financement sont contrôlés par et pour une minorité qui jouit, presque sans entrave, de toutes les facilités pour circuler et faire circuler ces moyens financiers et dans une large mesure les moyens de production qu'elle contrôle en les délocalisant ? Comment dénoncer efficacement les mensonges de l'idéologie libérale qui promeut la liberté pour ceux qui, dominants politiquement et économiquement, ont les moyens de l'exercer et refuse de prendre en considération les aspirations du plus grande nombre à circuler, voyager ou s'établir pour vivre, travailler et prospérer dans le pays de leur choix ?

    - Comment, dans un contexte de crises multiples, défendre une plus grande liberté de circulation et affirmer l'idéal d'un monde sans frontières ?

     

    Propositions:

    - Dénoncer les conditions de vie difficiles, l'utilisation abusive de la rétention et l'exploitation économique que subissent les sans-papiers et soutenir leur lutte

    - Revendiquer la régularisation de tous les travailleurs sans-papiers qui en font la demande

     

    GROUPE AUTOGESTION

     

    Propositions:

    - Constitution d'un groupe de travail pour composer un document sur les alternatives fonctionnant en autogestion

    - Développement d'un réseau d'échange de savoirs et d'expériences (NDR : par exemple)

     

    GROUPE DEMOCRATIE

     

    Questions:

    - Quels scénarios pour une nouvelle Constitution ? Comment la rédiger ? Comment faire participer les citoyen(e)s à sa création ? (NDR : par exemple, et Constituantes et Constitutions en création dans le monde)

     

    Propositions:

    - Demander à inscrire le principe d'une souveraineté populaire inaliénable

    - Demander à changer le texte des articles de la constitution où apparait le mot "hommes" pour lui substituer le groupe "hommes et femmes" ou le mot "humains"

    - Créer une université populaire et apprendre par la pratique à chaque personne la pratique de la démocratie réelle

    - Demander à inscrire le principe de la révocabilité de tous les représentants

    - Demander la désignation selon des modalités démocratiques de délégués aux mandats impératifs, non cumulables et en garantissant une rotation des volontaires qui seraient mis en capacité, après une formation, de se substituer aux représentants souvent désignés ou nommés de façon indirecte

    - Exiger l'annulation totale de la dette publique contractée depuis 1973

    Réponse : Les 2 assertions suivantes, écrites sur un même carton ...

    "Les femmes et les hommes vivent et demeurent libres et égaux en Droit."

    "La Souveraineté Populaire est inaliénable"

    ... ont été approuvées à l'unanimité des 118 personnes participant à l'Assemblée.

     

    GROUPE TRAVAIL

     

    Questions:

    - Qu'est-ce-que la valeur travail ? Qui signifie-t-elle dans le contexte d'un régime économique capitaliste ? A la fois valeur fondamentale de la gauche dans sa pluralité et concept de la théorie économique marxiste, comment empêcher qu'elle soit détournée par les idéologues réactionnaires et socialement conservateurs du libéralo-capitalisme ?

    - Comment pouvons-nous remettre en cause le travail dans toutes ses dimensions (son organisation, sa division et son partage) alors qu'il est l'un des éléments les plus importants dans la formation des structures économiques, politiques, sociales mais aussi idéologiques et culturelles ?

     

    Propositions:

    - Tous les mois, à partir de fin juin, organisation de cours et travaux pratiques dans une école populaire des travailleurs et précaires avec pour objectif de participer activementau mouvement social en soutenant efficacement les luttes des travailleurs et précaires et se donner ensemble des moyens pour mieux défendre nos droits

    - Développement d'une expertise collective partant de nos expériences multiples de travailleurs et précaires, coordination souhaitée avec d'autres acteurs importants du mouvement social

    - Mettre en pratique la démocratie réelle dans le monde du travail en formant des Assemblées de travailleurs et précaires

    - Participer à la convergence des luttes et préparer un troisième tour social pour l'automne 2012

     

    GROUPE FRANCE-AFRIQUE

     

    Questions:

    - Comment contribuer à transformer les relations entre la France et l'Afrique dans une perspective de codéveloppement, de partenariat équilibré et de respect mutuel ?

    - Comment mieux préparer ensemble l'avenir commun de la France et de ses partenaires africains dans un contexte d'accélération du développement économique en Afrique et de multiplication des échanges de toutes natures qui font vivre les relations franco-africaines ?

    - Comment dénoncer les travers des politiques d'aide au développement menées par les anciennes puissances impérialistes, la prédation des ressources et l'interventionnisme souvent déséquilibré et déstabilisateur ?

    - Comment mettre en avant et faire adopter comme principe des relations internationales un idéal de partage des ressources et des technologies et affirmer la possibilité d'une mutualisation des moyens pour une politique de croissance et de développement respectueuse de l'environnement et des sociétés humaines en Europe, en Afrique et dans le monde ?

     

    Propositions:

    - Création d'un groupe de travail ad-hoc et d'une page spécifique sur notre site

    - Revendiquer une plus grande transparence et des informations plus précises sur la présence militaire et les interventions de la France en Afrique (une opposition radicale est exprimée: une présence militaire est injustifiable par principe)

     

    GROUPE MEDIAS ET COMMUNICATION

     

    Questions:

    - Comment élaborer nos réponses à la désinformation imposée par les médias de masse ?

    - Quel rôle donné aux Anonymous ?

    - Doit-on se doter d'un commission média qui serait commune aux différents groupes qui constituent le mouvement et qui coordonnerait nos communications ?

    - Comment développer nos compétences et utiliser tous les moyens médiatiques à notre disposition ?

    - Comment dénoncer efficacement les allégeances trop nombreuses des journalistes (ou personnalités médiatiques d'influence) aux pouvoirs économique et politique, les collusions multiples qui affectent l'indépendance des médias (nominations par l'exécutif) et la pression financière, économique et idéologique des grands groupes qui contrôlent de nombreux médias ?

    - Comment défendre la liberté d'expression, la liberté de la presse et des médias en général qui, dans une démocratie digne de ce nom, sont censés fonctionner comme des contre-pouvoirs ?

     

    Propositions:

    - Se donner plus de moyens médiatiques pour communiquer et pratiquer la démocratie (vidéophonie et Assemblée en réseau, traduction/sous-titrage, vote électronique, logos et visuels, cartes interactives, projections, documentaires, vidéos, zappings et interventions avec support multimedia, etc.)

    - Proposer une analyse critique des informations diffusées par les médias de masse en les comparant avec les informations issues du terrain et des médias militants puis dénoncer de cette façon les manipulations et mensonges des médias sous contrôle

    - rédiger un guide pour présenter différents moyens pour trouver des informations fraîches sur le mouvement et les actions en cours ou à venir (agenda, calendrier, aggrégateurs, sites, etc.)

    - rédiger des fiches de synthèse sur les actions (types d'action, tactiques, action directe non-violente, désobéissance civile et recours juridiques, organisation et moyens à engager, cohésion des activistes, avantages et inconvénients, public touché, retour, bilan, évaluation des résultats, etc.)

    - Lutter contre ACTA

    - Développer un aggrégateur de flux d'informations

    - Utiliser le wiki de la réelle démocratie (NDR : floodé, solutions en cours, voir n-1.cc)

     

    GROUPE ENVIRONNEMENT

     

    Elements de débats:

    - Quels modes de production agricole pour quelle alimentation ?

    - Notion de biosystématisme

    - Libération des semences, interdire les brevets sur le vivant

     

    Propositions:

    - Soutenir le développement de la culture du chanvre pour des usages dans différents procédés industriels et notamment la production de textile, valoriser la dimension environnementale de cette production, défendre l'usage thérapeutique du cannabis qui a été reconnu scientifiquement et adopté dans plusieurs pays

    - Agir pour la préservation des semences rares en développant des jardins potagers spécialisés

    - Demander le développement d'un programme "Environnement et Agriculture" dans les écoles

    - Revendiquer l'abolition de la propriété privée des terres agricoles. Opposition: la proposition est trop radicale, des expériences sont nécessaires. Cependant, l'Assemblée adhère à l'idée que la terre est un bien commun qui doit donc être géré en placant comme priorité l'intérêt commun. La proposition est à reformuler.

     

    GROUPE JUSTICE

     

    Constat : La police et la Justice ne sont plus au service du peuple (sic).

    Questions:

    - Comment obtenir Justice des violences policières (meurtres , passages à tabac, "bavures", etc ...) ?

    - Les "faiseurs d'opinion" organisant une stigmatisation des propositions des plus opprimés afin de diviser pour mieux régner, comment contrer la stigmatisation des populations opprimées ? Comment lutter contre la généralisation et l'instrumentalisation d'un climat de peur et de défiance entre citoyens de différentes régions ou de différents quartiers ? Comment empêcher certains mécanismes socio-économiques - fonctionnant sur le terrain, dans les consciences et instrumentalisés dans certains discours politiques droitistes sécuritaires - de déclencher des cycles de violence et de répression qui entraînent des situations de confrontation avec les forces de l'ordre dans lesquelles la peur et la colère prédominent ?

     

    Propositions:

    - Contester le fonctionnement de la police des polices et obtenir la constitution de tribunaux populaires

    - Tenant compte de l'expérience en France en 2005 et en l’Angleterre en 2011, trouver ensemble une stratégie globale pour casser ce  mécanisme mis en œuvre par (NDR dans?) les états dans le monde (cette  proposition est faite en direction de tous les indignés du monde entier,  donc à faire suivre un max. par tous les réseaux)

    - Travailler avec les étudiants en droit (futurs avocats et magistrats, etc.) pour prendre des contacts et établir des connections, sensibiliser.

    - Donner du pouvoir aux des comités de vigilance pour faire appliquer les Droits de l'Homme dans tous les  mécanismes de l'état.

    - Consolider les réseaux locaux de vigilance contre les abus de policiers.Que  les réseaux se connaissent localement au cas où les moyens  de  télécommunications soient un jour coupés. L'insécurité due à la police progressera avec la paupérisation.

    - Proposition d'une marche partant de Paris vers Marseille pour  sillonner les centres de rétention et prisons pour s'indigner du sort  des mineurs incarcérés

     

     

    GROUPE ECONOMIE

     

    Questions:

    - Comment mettre fin au capitalisme et construire une société plus juste et plus égalitaire sur la base d'un système économique équitable fondé sur le partage des ressources, la redistribution des richesses produites et le respect de l'environnement, des sociétés humaines et de leurs cultures ?

     

    Propositions:

    - Informer sur les alternatives et les soutenir (banques coopératives, systèmes d'échanges locaux, association pour le maintien d'une agriculture paysane, expériences autogestionnaires)

    - Dénoncer l'endettement de l'Etat, des collectivités et des services publiques et demander l'annulation de la dette sans conditions.

    Le groupe de travail dette travaillant déjà sur cette question.

     

  • Auteur

    marct
  • Sharethis

  • Vues

    Vues: 459