CR réunion unitaire de préparation du 1er décembre

  • Titre

    CR réunion unitaire de préparation du 1er décembre
  • Instance démocratique

    Groupes - Campement
  • Corps

     

    Compte-rendu de la réunion unitaire de préparation du 1er décembre (suivi par le GT "travail précarité" du mouvement)

    26 septembre 2012

     

    Présent-e-s : Virginie (MNCP), Zalie (MNCP), Jeff (Coordination des Intermittents et Précaires IDF), Noria (Cafards de Montreuil), Alain (AC !), Catherine (AC!), Mohamed (AC !), Jean-François (CGT chômeurs),  Luisa (CGT chômeurs), Pili (APNEE / Actu Chômage), Sophie (Démocratie réelle maintenant ! Paris), Léo (Démocratie réelle maintenant ! Paris), Pierre (Sud Education), Catherine (Union syndicale Solidaires), Julien (Solidaires Industrie), Martine (SNU-TEF), Jérôme (Sud Travail et Affaires sociales), Henri (Sud Collectivités territoriales), Samuel (Réseau Salariat), Angelika (réseau français pour le revenu de base inconditionnel), Dimitri (Stop précarité).

     

    Excusé-e-s : Attac, Sud Santé sociaux, Sud Commerce, Sud Culture, Collectif des contractuels de l'Educ IDF, Coordination des Sans-Papiers de Paris.

     

    Thématiques et forme de la manifestation du 1er décembre

     

    La manifestation du 1er décembre, à l’initiative des organisations de chômeurs, a pour objet le chômage et la précarité. 

     

    Le mouvement Démocratie réelle maintenant ! Paris a fait la proposition d’élargir l’objet de la manifestation afin d’accueillir d’autres thématiques : luttes des sans-papiers, des salariés licenciés ou menacés de l’être, des agents du service public (coupes budgétaires etc.). Les thématiques pouvant chacune être incarnée par des cortèges différents partant de différents points et convergeant en un point central où aurait lieu une assemblée.

     

    La proposition d’assemblée fait consensus. Il est par contre jugé préférable d’organiser un cortège unique (à moins d’anticiper à l’approche de la manifestation une très forte mobilisation) et de se concentrer sur les thèmes « chômage et précarité », qui sont essentiels, trop peu traités par ailleurs, et malheureusement fortement d’actualité. 

     

    Cela n’empêche pas d’aborder ces thématiques de façon large et ouverte : les contractuels du public, les licenciements… sont bien sûr des situations de précarité qui doivent être dénoncées dans le cadre de la manifestation. En ce sens il y a une volonté de convergence. Pierre de Sud Education souligne le nombre important de contractuels dans son secteur (1/3 des professeurs de l’enseignement secondaire). Julien de Solidaires Industrie indique qu’ils pourront travailler sur un cortège de licenciés en lutte de PSA.  

     

    Jérôme de Sud travail propose comme intitulé de la manifestation : « Chômage, précarité : tous concernés », ce qui irait dans le sens d’une appropriation large de la manifestation (d’autant plus que le statut de « chômeur » ou « précaire » est souvent peu revendiqué). 

     

    Une autre date, en 2013, pourrait être proposée pour un projet plus « global ». 

     

    Parcours. 

     

    Les organisations de chômeurs envisagent comme parcours : Stalingrad – Place de Clichy. Martine du SNU-TEF suggère de voir avec le théâtre de l’Européen pour éventuellement accueillir l’assemblée. 

     

    Elaboration collective et Etats-généraux. 

     

    Plusieurs interventions mettent en avant la question du contenu et du message : revenu de base (réseau français pour le revenu de base inconditionnel), salaire à vie (réseau salariat), réduction du temps de travail, etc. 

     

    Jeff de la CIP-IDF propose des Etats Généraux. Alain d’AC ! évoque le mois de mai comme possible échéance pour ce projet. 

     

    Internationalisation. 

     

    Le mouvement Démocratie réelle maintenant ! Paris est en contact avec des assemblées dans d’autres pays (à Madrid, Barcelone, Londres…), qui pourraient être intéressées à internationaliser le 1er décembre, et qui sont dans l’attente de retours de la présente réunion. Un réseau tel que les marches européennes contre le chômage pourrait aussi être mobilisé (prendre contact avec eux). 

     

    Communication. 

     

    Un tract unitaire sera réalisé par les 4 associations de chômeurs et précaires qui sont : MNCP, AC !, APEIS, CGT chômeurs, avec possibilité de soutien par toutes les organisations intéressées. 

     

    Les réseaux sociaux (facebook etc.) pourront être mobilisés et des graphistes sollicités pour des visuels.

     

    Autres échéances. 

     

    La CGT chômeurs évoque d’autres échéances qui pourraient  faire l'objet de mobilisations : conférence nationale contre la  pauvreté, négociations UNEDIC etc. 

     

    Conclusion.

     

    D’une manière générale, il ressort que les participants sont satisfaits du nombre et de la diversité des collectifs présents, et qu’ils espèrent une mobilisation en décembre à la hauteur de l’aggravation actuelle de la précarité et de l’explosion du chômage. 

  • Auteur

    sophie_b
  • Sharethis

  • Vues

    Vues: 350