Appel au 1er décembre - DRM Paris

  • Titre

    Appel au 1er décembre - DRM Paris
  • Instance démocratique

    Groupes - Campement
  • Corps

     

    Samedi #1er décembre

    Chômage, précarité : toutes et tous concernés !

     

    Manifestation unitaire au départ de Stalingrad (14h)

    Assemblée populaire en fin de manifestation (place de Clichy)

     

     

    Chômeurs, précaires, mal-logéEs, licenciéEs ou craignant de l’être, étudiantEs, stagiaires, salariéEs, sans-papiers, travailleurs pauvres, agents du service public titulaires ou contractuels, retraitéEs, nous sommes toutes et tous sur le fil du rasoir dans une Europe noyée par les plans d’austérité.


    A l’appel des organisations de chômeurs et précaires, retrouvons-nous le 1er décembre en manifestation et en assemblée, pour dénoncer le chômage et la précarité, et ensemble penser et construire des alternatives.


    La précarité est un déni de nos droits les plus fondamentaux : droit à une alimentation saine et suffisante, au logement, aux soins, à l’éducation… La privatisation et la marchandisation des biens communs nous imposent de plus en plus pour y accéder, de renflouer des rentiers privés et indus, tandis que les banques maltraitent les plus précaires endettés.

    
La précarité, c’est aussi la peur au quotidien, sourde ou écrasante, du chômage, du lendemain, du basculement. Cette peur diffuse dans toute la société pèse sur les résistances, casse les collectifs et aggrave la souffrance au travail. Les chômeurs sont stigmatisés, culpabilisés, fliqués, les habitants des quartiers populaires sont harcelés par la police, et les militants réprimés.

    
Ces oppressions sont insupportables. Solidarisons nos luttes. Soutenons les militants et populations criminalisés. Réclamons la justice pour ceux que les forces du désordre, le travail et la misère assassinent.


    Construisons de nouveaux droits pour un accès inconditionnel à la dignité. Soumission aux marchés, subordination salariale et confiscation du pouvoir par les ‘’représentants’’ ont généré cette crise. Une refondation démocratique est nécessaire. D’autres mondes sont possibles, à nous d’en décider collectivement !


    Il existe de multiples alternatives, mûrement réfléchies et souvent déjà expérimentées : les échanges coopératifs, non marchands et non monétaires, la gestion collective et populaire de l’outil de travail, la gratuité des services publics et des biens communs, le revenu universel et social…


    Nous pouvons, dès aujourd’hui, diffuser de l’information, mener des actions de solidarité, réquisitionner ce qui nous revient légitimement, faire la grève des crédits et des loyers, occuper les lieux de pouvoir et d’oppressions (pôles emplois, banques, Assemblée nationale…), et tisser un réseau, capable, lors de futurs mouvements populaires, de faciliter l’auto-organisation locale des luttes et leur amplification.

    
Imaginer et construire collectivement des alternatives... Des Etats Généraux ont récemment eu lieu dans certains secteurs et sont en discussion sur le thème du chômage et de la précarité : multiplions ces initiatives dans tous les secteurs ! 

     

  • Auteur

    sophie_b
  • Sharethis

  • Vues

    Vues: 1 112