Communiqué sur l'Hommage à Rémi

  • Titre

    Communiqué sur l'Hommage à Rémi
  • Corps

    Un sitting aura lieu de 16 h à 18 h ce dimanche 2 novembre au Mur de la Paix sur le champs de Mars (M° Ecole Militaire). Venez avec une renoncule.
     
    En tant que mouvement pacifiste et non-violent, nous condamnons les actes violents qui se sont déroulés ces dernières heures dans différentes villes. De façon générale, nous avons fait le choix de la résistance non-violente. 
     
    Nous interprétons la violence de certains manifestants comme l'un des symptômes du fonctionnement toujours plus inégalitaire et totalitaire de la société. Néanmoins, la construction d'une démocratie réelle ne peut passer par la violence. 
       
    Les violences policières sont l'un des barrages qui permettent le maintien de grandes inégalités, tant de richesse que de répartition du pouvoir. En ce sens, nous les condamnons fermement, tout en rappellant notre indignation totale à la mort de Rémi Fraisse, manifestant pacifiste à Sivens. 
     
    Nous rappellons notre attente d'une enquête aboutissant à la mise à pied des responsables de la mort de Rémi Fraisse. Les responsables politiques et la brigade de gendarme mise en cause doivent répondre de leurs actes devant la justice et être démis de leur fonction. Les armes utilisées par la police, comme les flashballs, les grenades et les taser doivent être interdites. Nul ne doit être en danger de mort lors d'une manifestation. 
     
    Nous mettons en garde contre le risque d'assimilation de toute résistance à une émeute : l'immense majorité des luttes anticapitaliste et écologiques sont non violentes. Nous ne devons nous laisser aveugler par les événements récents : un changement de paradigme est nécessaire, et celui-ci doit être non-violent. 
     
    Les indignés, Réelle Démocratie Maintenant
  • Auteur

    marieange
  • Sharethis

  • Vues

    Vues: 1 362