Gaz lacrymogènes et protection des blessés

  • Titre

    Gaz lacrymogènes et protection des blessés
  • Instance démocratique

    Commission Logistique
  • Corps

    Secours aux blessés :
    En cas de blessé, perte de connaissance, malaise....
     
    1) PROTEGER
    Ne pas mobiliser la victime si perte de connaissance, ou suspicion de traumatisme cranien ou de la moelle épinière. La mobiliser uniquement si péril imminent (feu, traffic...).
    Couper le courant si accident électrique.
    Faire un périmètre de sécurité autour de la personne, pour éviter tout piétiement, et faciliter l'intervention des équipes de secours.
     
    2) ALERTER
    Appeller les secours : 112 ou 15 en France pour le SAMU. Une personne ayant des connaissances médicales vous répondra. Lui donner la localisation précise de la victime, et son état clinique.
    Demander de l'aide, il y toujours sur place des soignants ou secouristes.
     
    3) SECOURIR
    Eviter de mettre tout objet dans la bouche de la victime.
     
    En attendant les secours, surveiller la personne. 
    Voir les informations détaillées suivantes : http://www.croix-rouge.fr/Je-me-forme/Particuliers/Les-6-gestes-de-base
     
    Connaitre si possible le nom, le prénom et la date de naissance de la personne, et l'hôpital dans lequel elle est conduite, afin de pouvoir prendre de ses nouvelles.
     
     
    Gaz lacrymogènes :
     
    Attention, la meilleure des protection est de pas être exposé....
     
    3 risques : la peau, les voies aériennes, les yeux.
     
    Prévoir déjà des lunettes de piscine.... Ne pas porter de lentilles.
    Pas de corps gras sur le visage.
    Prévoir d'avoir un foulard, du citron.
     
    Sinon, si vous avez du MAALOX/XOLAAM/hydroxyde d'aluminium et de magnésium en SUSPENSION BUVABLE (et pas en comprimé...!) chez vous, amenez le. Si vous voulez en acheter, c'est en vente libre, et pas cher (mais pas remboursé).
    Le principe est de diluer à 50% la solution buvable avec de l'eau, et d'en tartiner AUTOUR des yeux et du nez.
    Ca fait tampon, c'est utilisé par les grecs.
     
    En cas de contact, rincer les yeux au sérum physiologique (PAS à L'EAU, NI AU MAALOX+++).  Ne pas frotter, ça casse les petits cristaux. Si rinçage de la peau à l'eau, rinçage abondant. Eventuellement mettre de la solution de Maalox sur le visage.
     
     
    __________________________Voici un extrait de la page de wikipédia à ce sujet  :
     

    Prévention[modifier]

    Concernant les yeux, les différentes sources recommandent d'éviter de porter des lentilles de vue lorsqu'on risque d'être exposé aux gaz lacrymogènes[18]. Le gaz peut se coincer sous les lentilles et endommager la vue. En cas d'exposition aux gaz avec des lentilles, il est conseillé de les faire retirer rapidement par quelqu'un dont les mains n'ont pas été contaminées par le gaz.

    Concernant la peau :

    • Il est déconseillé de s'enduire la peau de crème ou de corps gras qui fixent les gaz sur la peau[19].
    • Il est conseillé de bien se laver préventivement le visage et les vêtements avec du savon, ce qui empêche les gaz de se fixer (le savon aidant à la dissolution des graisses dans l'eau, cela permet d'enlever des traces d'éléments gras sur le visage ou les vêtements qui aideraient à fixer les gaz).
    • Le Maalox est censé neutraliser les gaz, même si aucune source médicale ne le confirme, et certains conseillent de préparer une solution de Maalox dilué à cinquante pour cent pour s'en asperger le visage[20].

    S'équiper permet de minimiser l'effet des gaz lacrymogènes :

    • La meilleure des protections est le masque à gaz. Cependant, le masque à gaz est considéré comme une arme dans beaucoup de pays et son utilisation interdite sans autorisation.[réf. nécessaire]
    • Les lunettes de ski ou de plongée (piscine) protègent efficacement les yeux et le masque de chirurgien, le bas du visage.
    • Un foulard imbibé de vinaigre ou de citron sur le visage aide à respirer, l'acidité filtrant les gaz[19].

    Les gaz étant en règle générale plus lourd que l'air, il vaut mieux essayer de s'élever[5].

    En cas d'exposition[modifier]

    En cas d'exposition aux gaz lacrymogènes,

    • Il ne faut surtout pas se frotter les yeux, ce qui accroît les larmes et donc la réaction allergique et la douleur : « Le gaz lacrymogène augmente la sécrétion lacrymale, qui fait pleurer. Et il provoque dans ces larmes une réaction allergique, qui pique énormément, donne les yeux rouges, gonfle les paupières. », explique dans Libération, en 2006, l'ophtalmologue Richard Chemoul[19].
    • La meilleure solution consiste à rincer abondamment les yeux à l'aide d'un sérum physiologique, et retirer les lentilles de contact. L'eau pure peut parfois augmenter la douleur si elle n'est pas versée en abondance car elle dissout les cristaux déposés par le gaz[réf. nécessaire].
    • Une solution de Maalox peut soulager la peau et les yeux[20].

    Le déshabillage de la personne peut être nécessaire, en évitant le passage des vêtements par la tête. Un rincage à l'eau et au savon est recommandé, même s'il a été décrit de rares cas d'exacerbation des lésions[5]. Il existe certains produits décontaminants, comme la diphotérine[21], mais peu utilisés en pratique courante.

     
  • Auteur

    cecilestra
  • Sharethis

  • Vues

    Vues: 6 716