EDITO Pour les candidats 2012

  • Titre

    EDITO Pour les candidats 2012
  • Corps

    Pour les candidats 2012,
    année flouze loose ou bouse ?

    Avez-vous remarqué que dans les media traditionnels, la campagne
    pour 2012 désormais bat son plein ? Ils ont commencé à nous servir
    la soupe populaire et pas seulement au 20H.
    Tendez l’oreille quand vous les écoutez parler, ils sont indignés,
    tous, de gauche à droite ! Ah ah ah !
    Elle est bien bonne !
    Ce ne sont plus des discours politiques désormais, ce sont des
    sketches! Nos hommes politiques tentent d’utiliser nos idées comme
    un plan marketing, les fous-rires nous guettent quand on les voit
    citer mot pour mot nos propres idées, avouez qu’ils sont ridicules
    et que ça commence à se voir comme un nez de clown au milieu de
    la fi gure! «moi je comprends les indignés, c’est pour ça que je me
    présente. »
    Si tu te présentes c’est que t’as rien compris, voilà la vérité.
    Ceux qui font leurs affi ches, leur slogans, leurs créatifs ne bossent
    plus, il paraît qu’il leur suffi rait de passer nous voir pour se servir
    en formule sur nos modestes cartons... Ce sont des surfeurs des
    idées des autres. Des spécialistes de la récup. Leur
    communication, c’est comme la pub, elle est là pour
    vendre leurs salades. Roquette, batavia ou frisée ?,
    alors qu’on le sait désormais qu’ils veulent nous mettre
    au pain et à l’eau.
    Ils sont déboussolés, le vent de révolte gronde de plus
    en plus fort. Nous sommes indignés depuis combien
    d’années ? Une éternité! Ceux qui nous ont fait croire
    qu’il fallait des chefs ont toujours été ceux qui voulaient
    être chef...Ils ont raison d’avoir peur, la peur a changé
    de camp, elle est dans le leur désormais. Ils envoient
    les forces de l’ordre quand les caméras partent, c’est
    donc bien la peur qui les guident.
    Nous étions une poignée, et le mot est passé, en six
    mois, parce que l’idée existait déjà, nombreux sont
    ceux qui n’ont pas attendu le mouvement pour se
    battre ici et là! Sous une étiquette... A croire que
    l’étiquette serait plus importante que le juste combat
    lui-même ? La cause de tous n’a pas besoin d’étiquette.
    Non, pas d’appartenance à un parti ou à un syndicat,
    parce que nous nous appartenons d’abord à nousmême.
    Mais que ceux qui les composent nous
    rejoignent, ils sont les bienvenus pour réfl échir
    ensemble, on a besoin de tous.
    Nous ne sommes pas là pour vous convaincre de voter
    pour nous, la démocratie réelle, ce n’est pas un parti,
    pas là non plus pour vous courtiser, nos idées sont les
    vôtres depuis si longtemps... Depuis si longtemps que
    nous nous laissons faire, abuser, maltraiter, à chaque
    élection, leurs distribution de friandises... Ils envoient
    même des boîtes de chocolats pour faire voter nos chers grandsparents...
    qu’ils iront chercher en bus pour les amener aux bureaux
    de vote... Quel cynisme, vue la place que cette société donne à ses
    anciens en plus ! Tu ne bosses plus? : au rebut !
    Désormais, les règles du jeu ont commencé à changer.
    Ce ne sont pas leurs idées, pour eux, aucun changement de système
    au programme, le toit fuit, ils n’ont pas prévu de le réparer, puisqu’ils
    ont pris le seul coin abrité de la maison. Peu importe pour eux, que
    nous ayons les fuites d’eau au-dessus de nos têtes...
    Ils sont désormais dépassés, l’avenir est à la réfl exion de la
    population dans sa globalité, qu’on soit de droite ou de gauche,
    croyants ou laïques, nous avons dans nos mains le choix de notre
    avenir à condition de nous réunir au lieu de continuer à nous diviser.
    Candidats 2012, année fl ouze, loose ou bouse ? Sans aucun doute
    les trois pour les élus qui nous trahissent sans nous demander
    notre avis... Marre d’être les cobayes de leurs idées.
    Passez de bonnes fêtes, du courage à tous, en n’oubliant
    pas que les indignés, les révoltés, les résistants d’hier et
    d’aujourd’hui portent l’espoir commun d’un démocratie
    réelle et cela ne se fera pas sans vous. CLL

  • Auteur

    cecila
  • Sharethis

  • Vues

    Vues: 960