CR Coordination du 13/1/2012

  • Titre

    CR Coordination du 13/1/2012
  • Instance démocratique

    Secrétariat - Coordination
  • Corps

     

    Coordination du 13/1/2012

     

    Participants

    Laura, Noredine, Jean-BaptisteDV : secrétaires ; Armel : GdT Institutions et pouvoir et GdT Ecologie ; Charlie : GdT Institutions et pouvoir ; MarcT : GdT O17J. Visite de Jérémy Daul, pour coordination 14 Janvier, et Djidji, pour proposition libre.

    Prise de notes : JB.

    Certaines commissions et GdT, n’ayant pas pu venir à la coordination, ont appelé avant ou pendant pour indiquer leur inscription à l’ordre du jour de l’AG.

    Ordre du jour

    1.       Questions autour de l’organisation de l’AG du 15 janvier

    2.       Contenu de l’AG (ordre du jour)

     

    1. Organisation de l’AG du 15 janvier

    Laura : Ceux qui arrivent en retard ne savent pas qui est modérateur, facilitateur, tour de parole… Il faudrait qu’ils aient un signe distinctif. Adopté : nous nous procurons des chapeaux de couleurs, qui permettront à chacun de voir clairement qui fait quoi dans la tribune.

    Question du temps : compteur de temps de parole ? Pas au départ, on compte sur l’autodiscipline de chacun ; et, dans tous les cas, c’est le modérateur qui, en communication avec l’assemblée, décide d’interrompre une intervention si elle dérape trop.  Armelle : par contre, éviter que les mêmes interviennent trop souvent ; privilégier ceux qui n’ont pas parlé, et limiter le nombre d’interventions des mêmes personnes dans la même AG.

    Précision des rôles respectifs du modérateur et des facilitateurs. Le facilitateur est là pour faciliter le travail du modérateur,  afin que ce dernier puisse être concentré sur la dynamisation de l’assemblée sans être dérangée par toutes sortes d’événements annexes. Charlie : le facilitateur s’occupe du particulier, alors que le modérateur est concentré sur le général. Le facilitateur doit préserver l’espace de la tribune (éviter qu’il soit envahi).

    En cas de point technique, ce n’est pas la personne qui a fait le geste qui intervient : le facilitateur va le voir, et transmet et modérateur le point technique, qui lui-même évalue s’il s’agit bien d’un point technique et en rend compte ou pas.

    Quand il y a une proposition à soumettre à l’assemblée, c’est le modérateur qui la verbalise (ou la re-verbalise), de façon à ce que cette verbalisation soit neutre et que l’assemblée ne se prononce pas par rapport à autre chose que la proposition elle-même.

    Importance d’afficher l’ordre du jour : on amènera le paperboard pour cela.

    Djidji : le but de l’AG est d’organiser une procédure de prise de décision (à la différence des assemblées populaires, destinées avant tout à libérer la parole, à générer des groupes de travail sur les problèmes et propositions évoquées). Après les infos et propositions des commissions et groupes de travail, il faudrait que la partie « libre » soit consacrée aux propositions libres. Ceux qui s’inscrivent viennent faire leur proposition (en la justifiant) ; le modérateur la re-verbalise et la soumet à l’approbation de l’assemblée. Si pas de consensus immédiat, pas de débat : ceux que la proposition intéresse peuvent se regrouper et monter un groupe de travail.

    OK, nous décidons d’expérimenter cette formule de « propositions libres » à la prochaine A.G.

    Nous marquerons clairement la fin de l’AG lorsque l’ordre du jour aura été épuisé. Après l’AG, libre à ceux qui le veulent de rester pour faire forum et s’exprimer sur les sujets qui les motivent.

    Nous proposerons la tribune suivante :

    -          Modératrice : Laura.

    -          Facilitateurs : Noredine et Jean-Baptiste (appel à volontaires si besoin de plus).

    -          Tour de parole : Jérémy Daull.

    -          Prises de notes : appel à volontaires.

     

    2. Ordre du jour de l’AG

    (le timing est bien sûr seulement indicatif)

    -          - Intro par la modératrice (pourquoi nous sommes là, les signes et leur raison d’être) : 5 minutes

    -          Infos internationales puis nationales : 15 minutes.

    -          Interventions des commissions :

    o   Commission réseau  + les marches vers Paris : 20 minutes

    o   Commission juridique : les plaintes en cours, par une des 29 victimes portant plainte) : 20 minutes

    o   Commission Accueil : 5 minutes

    -          Groupes de travail :

    o   GdT O17J : 20 minutes

    o   GdT « Constituante » : 30 minutes

    o   GdT « Institution et pouvoir » : 20 minutes

    o   GdT « Quartiers populaires » : ?

    -          Propositions libres : 45 minutes.
     

     

  • Auteur

    jbdev
  • Sharethis

  • Vues

    Vues: 885